7. Quels processus sous-tendent la Cité de l’éducation ?

Au cours de la recherche-action « Parents partenaires de l’éducation », nous avons effectué avec les acteurs concernés une analyse réflexive au départ des textes qu’ils avaient rédigés dans leur carnet de bord. Nous avons également, durant trois années, menés, avec ces acteurs des entretiens semi-directifs dont les corpus été traités par des analyses de contenu. Ces analyses ont permis de constamment ajuster les actions menées et ont débouché sur une série de recommandations utiles pour le fonctionnement d’une Cité de l’éducation. Nous prendrons en compte quatre processus susceptibles d’en stimuler la mise en œuvre : les processus systémique, expérientiel, évolutif et idéologique.

 

7.1. Un processus systémique

Une Cité de l’éducation est un ensemble de sous-systèmes (du micro- au macro-système) dont il faut prendre en compte les multiples interactions.

Ainsi, il importe de prendre en considération les pratiques éducatives du foyer et celles développées au sein de la classe (micromilieu), d’amener des pratiques de la maison à l’école et inversement (mésomilieu), d’interagir avec des instances plus distales mais importantes, comme par exemple les responsables politiques, le PO de l’école (exomilieu) et de tenir compte du contexte social et culturel (macromilieu).

7.2. Un processus expérientiel

Pour réussir un projet éducatif, il faut nécessairement qu’il revête du sens pour les acteurs. Il leur est impossible de s’approprier des objectifs et des façons d’agir qui n’ont aucune signification pour eux. C’est pourquoi il est important de partir de leurs expériences subjectives, de leur « monde vécu » (Habermas), de leurs attentes et de leurs besoins. On sait que toute tentative d’imposer, de prescrire, de dicter une quelconque orientation conduit à l’échec avec parfois à la clé une intense culpabilisation (« Je suis incapable de faire ce qui est prescrit, donc je suis un mauvais parent »).

7.3. Un processus évolutif

Tout changement nécessite du temps. L’expérience nous a montré qu’une Cité de l’éducation ne peut se construire telle quelle en un jour. Elle advient suite à un processus évolutif : le réseau se constitue progressivement, de nouveaux maillons venant chaque fois se greffer aux précédents ; mais des maillons peuvent aussi disparaître si bien qu’un réseau est toujours en (re)construction, en (r)évolution.

7.4. Un processus idéologique

Tout projet, quel qu’il soit, véhicule des valeurs, a fortiori quand il s’agit d’un projet éducatif. Cela implique que soit posée la question fondamentale suivante : quelle est la conception de l’ « Homme » qui sous-tend le projet ? C’est cette option axiologique qui détermine tout le fonctionnement de la Cité : c’est elle qui fixe les balises générales dirigeant les fins essentielles à poursuivre. C’est pour cette raison que nous avons rédigé une charte des Cités de l’éducation.

Service

  Contact

asbl ef

ASBL Education et Famille
Rue des Dominicains, 24
Etage 2
7000 Mons

Belgique

projet@lerice.org